25450213
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Entête de l'Atelier de verre de Lachine, cours de vitrail et de verre d'art, Montréal

 

 Retour vers la page Trucs et tricheries

 
 

 Trucs et tricheries d'Avril 2016

Verres : Les miroirs, troisième partie

    

Travail du miroir, tel qu'appris dans les cours de vitrail et de verre d'art de l'Atelier de verre de Lachine

 

 

 

 

 

 

 
       
 

  C’est fait, vos morceaux de miroir sont découpés. Les coupes sont bien nettes et précises afin d’éviter de les sabler. (Pour consulter le ‘Trucs et tricheries’ de mars 2016 où on parle de la coupe des miroirs)

 Les plastiques protecteurs sont toujours présents sur les deux faces. Afin de maximiser la protection du miroir, le plastique demeurera indéfiniment sur le tain tandis que sur la face réfléchissante, il sera retiré lorsque le travail sera terminé. Vous remarquerez aussi que le plastique couvre complètement le tain tandis qu’une bande de 1/8 de pouce est manquant sur la face réfléchissante, ce qui vous a permis de couper le miroir et laissera de la place pour la pose du ruban et la soudure.  

 Meulage

Comme nous l’avons souvent mentionné, il faut éviter de sabler un miroir car les écailles laissées par la meule vont paraître dans la surface réfléchissante, même lorsque le ruban sera posé.

 S’il vous faut absolument sabler, vous pouvez vous procurer une pierre à meuler super-fine qui, employée légèrement, laissera un minimum d’écailles sur la tranche du miroir. De plus, meuler le miroir avec le plastique permet de minimiser les écailles, et vous pourrez à la fin passer l’x-acto sur la tranche afin de couper net le plastique.

 Pour une forme spécifique ou pour des rebords nets et sécuritaires, il est préférable de faire couper et préparer le miroir par un vitrier, qui est bien outillé pour une finition de qualité.

Sceller le tain

 Outre les égratignures, le flux risque d’abimer le tain du miroir. Quelques semaines après la fin du projet, vous aurez la mauvaise surprise de découvrir des taches noires au fond de la surface réfléchissante de votre œuvre, résultat sournois de l’acidité du flux lors de la soudure.

 Efficace, peu dispendieux et séchant rapidement, le durcisseur à ongles vous permettra de sceller le tain et le plastique afin d’empêcher le flux de s’infiltrer entre les deux. Appliquez une couche ou deux de durcisseur sur toutes les arêtes du miroir, en débordant sur le plastique mais pas sur la surface réfléchissante. 

 Ne manquez pas la fin de ce spécial 'Trucs et tricheries' sur les miroirs en mai prochain.

   
         

Retour vers la page Trucs et tricheries