25450213
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Entête de l'Atelier de verre de Lachine, cours de vitrail et de verre d'art, Montréal

 Retour vers la page Trucs et tricheries  
 

 Trucs et tricheries de Février 2016

Verres : Les miroirs, première partie

    

Coffret de vitrail au ruban de cuivre avec miroir, tel qu'appris dans les cours de vitrail et de verre d'art de l'Atelier de verre de Lachine

 

Mosaïque de verre avec miroir, tel qu'appris dans les cours de vitrail et de verre d'art de l'Atelier de verre de Lachine

 

Gravure au burin sur miroir biseauté, tel qu'appris dans les cours de vitrail et de verre d'art de l'Atelier de verre de Lachine

 

Verres Spectrum Silvercoat, tel qu'appris dans les cours de vitrail et de verre d'art de l'Atelier de verre de Lachine

 
       
 

Ne manquez surtout pas la deuxième partie sur les miroirs dans

le 'Trucs et tricheries' de mars 2016

 Que ce soit pour donner de l’éclat à des verres opaques, éclabousser de taches lumineuses une mosaïque, ou tout simplement comme élément central d’un projet, il existe mille raisons d’intégrer du miroir à ses œuvres. Ce matériau réfléchissant ne passera pas inaperçu comme fond d’un coffret, élément décomposant d’un kaléidoscope, objet utilitaire gravé au burin, morceau scintillant d’un attrape-soleil ou vedette de l’œuvre de verre suspendu au mur.

 Un miroir, c’est tout simplement une plaque de vitre ou de verre d’art, au pouvoir réflecteur par l’application industrielle d’un dépôt de métal réfléchissant la lumière, appelé le tain. Vous pouvez donc le couper, le sabler, le souder ou le coller. Mais, attention!, une rayure en surface ou un tain abimé se feront fortement remarquer, dépréciant ainsi votre travail. Vous trouverez dans le ‘Trucs et tricheries’ de mars 2016 des informations pour bien travailler les miroirs.

 Il est toujours pratique d’avoir quelques morceaux de miroir sur nos tablettes, afin de répondre à notre l’inspiration du moment. La meilleure place pour se procurer du miroir de qualité est, évidemment, dans une vitrerie.

 -Les vitreries se débarrassent régulièrement des lisières trop étroites pour être récupérées. Vous devriez donc les avoir gratuitement;

 -Les morceaux de miroir doivent provenir de grands panneaux neufs, et non pas de vieux miroirs déjà utilisés, si vous ne voulez pas retrouver des petites égratignures en surface ou sur le tain;

 -Demander que le tain soit de qualité. Certains vitriers tiennent différentes catégories de tain et vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour la qualité de votre travail;

 -Prendre du miroir 1/8 de pouce d’épais (3mm), soit la même épaisseur que le verre à vitrail, pour la facilité de coupe et la légèreté du projet;

 -Deux ou trois morceaux suffisent. On accumule toujours facilement et ce qui est en trop risque de s’abimer;

 -Regardez pour du miroir de couleur. Le bronze, entre autre, donnera du chic à vos projets;

 -Assurez-vous que les morceaux de miroir soient emballés individuellement afin d’éviter de les endommager;

 -Pour de gros projets ou des formes spécifiques (ronds, ovales…), demandez au vitrier de couper et de préparer le miroir pour vous. Le montant déboursé vaudra pour la précision du travail et le sablage des arêtes.

  Aussi, recherchez les compagnies de verre d’art qui mettent sur le marché des verres à vitrail avec effet miroir. C’est le cas, entre autres, du Silvercoat de Spectrum, ou de certains verres Glue Chip. Par contre, la qualité du tain peut laisser à désirer. Effet spectaculaire dans vos vitraux garanti!

   
         

Retour vers la page Trucs et tricheries